2 chapitre 2

-C'est... C'est.... Whaou !

- Oui je sais...

- Tu vas faire quoi ? Me demande mon amie.

- Je sais pas. Je ne peux pas rester les bras croisés, je réponds..

- Moi j'ai une idée, tu vas revenir sur le chemin et attendre les papillons, tu verras peut-être plus ?

Sur ses paroles Najuni m'entraîne par le bras, m'obligeant à la suivre. Tout ceci est irréel, j'ai du rêver. Je ne peux tout de même pas voyager dans le temps, être prévenue par un papillon d'une catastrophe !

Find authorized novels in Webnovel, faster updates, better experience, Please click www.webnovel.com/book/le-papillon-des-cerisiers_18236615805825305/chapitre-2_48953569172314847 for visiting.

Pourtant les cries, les images de ce désastre hante encore mon esprit. Je ne peux pas laisser cette chose arriver, mais me croira t'on ? Surment pas !

- Voila ! Avance de 3 m de moi, et attends !

Je fais ce que me dicte Najuni  et comme souhaité le papillon arrive. Je me tourne vers mon amie, elle hausse les épaules, elle ne voit rien.

Je touche l'insecte et alors je suis projetée dans un tourbillon et cette fois, en plus des bruits et des images une voix résonne en moi, une étrange sensation me parcourt.

" Tout cela ne dois pas arriver, ça ne dois pas ce passer. Tu dois effacer du temps ce moment. Va voir Monsieur Fough, va voir l'homme qui voyage dans le temps, il pourra t'aider."

La voix disparaît, je réapparais devant les yeux excités de mon amie. Je souris, j'ai une piste ! Et si bizarre et irréel que cela puisse paraître, je vais écouter ce papillon et je vais régler cette affaire.

J'explique les mots prononcé dans mon "voyage" à Najuni alors que mon père m'appel. Il s'inquiète, je devrais être depuis longtemps chez-moi.

Je fais un bref salut à mon amie et m'en vais en courant, n'oubliant pas mon vélo. 20 min plus tard je plonge vers mon lit, tant pis les devoirs ! J'ai un attentat déjouer. Prise dans l'action, j'enfile une paire de lunette comme dans ma série préférée. C'est partie pour la recherche de ce Monsieur Fough !

Au début je ne trouve rien, finalement j'ai l'idée d'aller sur le site de ma ville. Une fois arrivée dans les archive je passe 1 heure à chercher son nom quand je trouve " Jack Fough, plus vieux habitant de Noria" ( Noria est ma ville), j'ai trouvé !

Après encore 3min je trouve son adresse, 8 rue Haertiz. Je regarde l'heure, 19h. Il est tard mais je n'ai pas de temps à perdre.

- Maman ! Je peux sortir ?

- Pourquoi ? Non, il est tard ! Me répond ma mère

- On va bientôt manger, dit mon père en désignant les pâtes qu'il fait cuire.

- Juste une demi-heure ! Je supplie.

- Je l'accompagne, elle reviendra à temps ! Je pense qu'elle va voir son copain ! Dit ma soeur, elle a joué la bonne carte, mes parents acceptent toute suite le sourir aux lèvres.

Ma sœur me fait un clin d'oeil et on monte dans sa voiture. Oh non, j'avais oublié sa voiture... Pourtant je suis bien obligé, monsieur Fough habite trop loin.

- Bon alors, quelle est la véritable raison ?

- C'est compliqué à expliquer...

- Tu ne sortiras pas d'ici temps que tu ne m'auras pas dis, menace

Ninda.

Alors je lui dis tout, j'ai pas envie de rester une 1 seconde de plus dans une voiture conduite pas ma sœur !

À la fin celle-ci me regarde comme une aliène. Je pris du temps à la convaincre et on arriva finalement devant la maison.

Celle-ci est une grande bâtisse faite de vielles pierre, ressemblante aux autres grandes maisons de la rue. Je sors de la voiture, après que Ninda est jetée un regard à la bâtisse elle aussi, elle décide de m'accompagner.

Devant la porte je souffle un bon coup. Je sonne, quelques instants plus tard un petit homme de même pas 1 mètre 50 vient m'ouvrir.

- Bonjour... Vous êtes monsieur Fough ? Je demande.

- Oui, et toi Lary, dit l'homme énigmatiquement.

J'ouvre les grand yeux, comment sait il ? Je ne le connais pourtant pas. Il nous fait rentrer directement dans un petit salon bien décoré dans un style bohème.

"Je m'appelle Groud, c'est un drôle de prénom oui." Rie le petit homme

" Si tu es ici Larys ce n'est pas pour rien. Mademoiselle ?" Demande Groude à Ninda

"il faut que tu gardesle secret. "

" Le secret de quoi ?"

" Justement ; Larys, je t'ai envoyé ces papillons pour t'envoyer  un message. Il faut que tu empêches cet attentat. Quand je voie un malheur je ne peux malheureusement rien y faire car il y est marqué. Hors la catastrophe de demain n'a pas été inscrit dans le temps, nous avons donc encore une chance d'empêcher le malheur." Explique l'homme.

" Pourquoi moi? Vous savez parler aux papillons ?" Je le questionne.

" Vous pouvez prédire l'avenir ?" Demande cette fois ma sœur

" Toi Larys car tu as la possibilité d'arrêter le temps. C'est un pouvoir caché chez certaines personnes.  Certains meurts sans jamais le savoir. Mais nous avons besoin de toi aujourd'hui. Je ne parle pas vraiment aux papillons... Enfin, tu n'as pas besoin d'en savoir plus. Et oui, je peux prédire l'avenir. " Nous répondons Groud.

J'ouvre grand la bouche, étonné, très étonné ! Je me croirais dans un livre de science fiction.

" Et comment j'arrête le temps ?"

" Je vais t'aider, tu dois faire vite, à tout moment l'attentat peux s'inscrire dans le temps." 

Je souffle un bon coup, ma soeur s'installe plus confortablement dans un fauteuil pendant que Groud me fait asseoir sur le sol. Je jette un coup d'oeil à celle qui m'accompagne, elle me rassure d'un sourir.

"fermes les yeux, imagines le papillon puis l'heure. Arrêtes les aiguilles dans ton esprit. Une fois cela fait, nous seront immobiles, arrêtés  dans le temps. Enssuite, à toi de jouer. "

Next chapter